Publié par FN81

Frédéric Cabrolier
Frédéric Cabrolier

Mr CARCENAC, Président du Conseil général du Tarn depuis 1998 et élu sénateur en 2014, assène par voie de presse que ses adversaires n’ont pas de programme !?

Cela ne manque pas de sel venant de la part d’un président de conseil général classé parmi les plus mal gérés de France à telle enseigne que le Tarn a reçu une aide de 12M€ en 2011 et de 10M€ en 2013 au titre des départements en difficulté...

Les nouveaux apparatchiks socialistes albigeois, messieurs BEDIER et RAMOND, qui avaient déjà appliqué la désormais célèbre maxime de papa CARCENAC « c’est bête de mourir pour ses idées » en étant absents de la cérémonie du 11 Novembre, sont aujourd’hui envoyés au front pour réhabiliter un bilan désastreux et sauver le soldat CARCENAC après avoir perdu le soldat VALAX aux dernières municipales.

Alors Mr CARCENAC, notre programme va consister simplement à mieux gérer les deniers publics que vous ne le faites depuis 25 ans ce qui ne devrait pas être difficile, en faisant notamment la chasse aux abus ou aux injustices en matière sociale, comme le fait de donner jusqu’à 170€ par jour pendant 2 ans dans le cadre de l’accueil de 27 mineurs étrangers sans papiers sur ALBI en 2014 !

Vous me direz que vous aviez déjà réquisitionné en 2012, en accord avec le Préfet, le château du Vergnet à coté de Carmaux afin d’y loger, nourrir et blanchir des familles albanaises en situation illégale aux frais du contribuable français !

Nous sommes pour un développement économique au cœur du Tarn et non pas à 20km de Toulouse comme votre projet à 80 millions d’euros, faussement intitulé « Les Portes du Tarn », qui contribuera à la mort lente du commerce de proximité de l’Albigeois.

Nous souhaitons réhabiliter l’Etat de droit qui a été bafoué dans l’affaire de "Sivens" quand vos amis socialistes du gouvernement remettent en cause une décision publique prise par une assemblée démocratiquement élue. En la matière nous pensons que c’est à l’Etat de conduire les grands projets d’aménagement du territoire.

Enfin nous souhaitons arrêter de verser chaque année 2,15 millions d’euros en subventions de fonctionnement dans le gouffre financier de "Cap Découverte" qui représente depuis son inauguration un coût supérieur à 90 millions d’euros pour les finances publiques.

Avec toutes ces économies, nous aiderons en priorité nos aînés (au travers de l’APA pour la dépendance) et les personnes handicapées (au travers des prestations de compensation du Handicap).

Alors Monsieur CARCENAC, quand on a un tel bilan, on évite d’aller sur le terrain des programmes surtout quand on organise pour la première fois des élections sans connaître les compétences qui seront dévolues aux départements. C'est pourquoi, en tant que candidat du Front National, j’invite les électeurs patriotes à VOUS éviter de devoir choisir, en 2017, entre votre mandat de sénateur et un nouveau bail au département.

Frédéric CABROLIER

Conseiller municipal et communautaire ALBI BLEU MARINE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :