Protéger les Français.

Défendre la France.

Cliquez ci-dessus pour voir...

Publié par FN81

CLIQUEZ SUR LE GRAPHIQUE POUR VOIR LA SOURCE
CLIQUEZ SUR LE GRAPHIQUE POUR VOIR LA SOURCE

C’est avec beaucoup de soulagement que les commentateurs ont constaté que l’abstention lors du premier tour des élections départementales était « moins forte que prévu ». Les électeurs mobilisés, la France menacée par le Front national pouvait respirer, CQFD. La démonstration a le mérite de la simplicité, mais c'est un double mensonge.

Est-ce la menace proférée par le député écologiste François de Rugy de rendre le vote obligatoire, sous peine d’amende ? Le gouvernement explique, lui, qu’il a réussi son pari : mobiliser les électeurs pour faire « barrage » au Front national. Les chiffres ne parlent-ils pas ? Près de 45% des électeurs sont allés voter, 9% de plus qu’en 2011 ! (...)

Mensonge sur l’autorité des partis de gouvernement

En agrégeant les alliances, on observe que le parti au pouvoir (PS et assimilés) ne représente que 13,63 % des électeurs inscrits. Sans ses alliés, le PS tombe à 6,34 % (cf. graphique infra) !

Cela démontre l’extrême fragilité du gouvernement, alliance de circonstance se disloquant peu à peu sous les coups de boutoir de la réalité. Les Français en ont sans doute assez d’être gouvernés par des idéologues hystériques qui prétendent changer la civilisation, libérer la jeunesse des conditionnements et sauver les « valeurs de la République » en danger de mort. (...)

Mensonge sur la performance du FN

Quant au Front national, quoi qu’on pense de son programme, sa performance est réelle. Juger ses résultats sur des scénarios cataclysmiques et des hypothèses sondagières est aussi peu scientifique que possible, à moins qu’il s’agisse d'une manipulation ? La réalité est que :

1/ ce parti progresse à chaque élection, et ce sont les tendances qui comptent ;

2/ cette progression est d’autant plus remarquable qu’elle est portée dans des élections locales par des non-élus, sans capital de notoriété, ou de notabilité.

Enfin, il faut noter que les candidats du FN reflètent une sociologie plus proche de l’ensemble des Français que celle des candidats des partis officiels. Leur seule limite est peut-être qu’ils appartiennent à un parti plus "partisan" que les autres… (...)

SOURCE : Liberté-politique.com