Publié par FN81

Dessin de KonK
Dessin de KonK

Prédécesseur de Najat Vallaud-Belkacem au ministère de l’Education «nationale», l’humaniste Vincent Peillon, promoteur en son temps de la théorie du Gender à l’école, idéologue franc-maçon de l’espèce extrémiste, soucieux d’«arracher l’élève à tous les déterminismes », et donc aux « déterminismes familiaux »,a pris logiquement sur RTL ce matin la défense de la catastrophique réforme du collège. (...)

Une chute de niveau que le ministère ne peut même plus cacher.

Nouvelle matérialisation de cette dégradation, de plus en plus accélérée, selon une étude portant sur l’année 2014, émanant de l’Education nationale, portant sur 8000 collégiens de troisième , inscrits dans 323 collèges publics et privés sous contrat, un élève sur cinq est incapable de traiter des exercices de mathématiques de niveau CM2 ou de sixième. Quant au pourcentage des élèves dits de «très faible ou de «faible niveau», il est passé de 15% en 2008 à 19,5% l’année dernière….

Redisons-le ici, cette faillite dans la transmission des savoirs élémentaires n’est pas nouvelle.

Elle est aussi de la pleine et entière responsabilité des gouvernements de «droite », il faut se souvenir notamment des initiatives et des bilans calamiteux d’un Xavier Darcos ou d’un Luc Chatel sous la présidence Sarkozy. Une involution qui doit autant au refus, à la peur de remettre en cause les oukases de la gauche progressiste, du pédagogisme soixante-huitard, qu’à la poursuite de l’immigration qui entraîne une babélisation problématique des établissements. (...)

Lire la suite sur le blog de Bruno Gollnisch en cliquant sur le dessin