Protéger les Français.

Défendre la France.

Cliquez ci-dessus pour voir...

Publié par FN81

Cliquez sur le petit chien pour voir la source
Cliquez sur le petit chien pour voir la source

La presse quotidienne française (et dans une moindre mesure, la presse hebdomadaire) ne survit aujourd’hui que grâce aux aides publiques.

L’ensemble des aides directes, les plus visibles, versées au titre du maintien de la pluralité, étaient de 516 millions d’euros en 2013.

Le Figaro et Le Monde ont encore été les quotidiens les plus subventionnés par l’ Etat, avec respectivement des subventions de 16 179 637 euros et 16 150 256 euros.

Plus près de chez nous, La Dépêche Du Midi a touché 4 399 649 euros de subventions.

Ces montants comprennent les montants des compensations tarif postal versés à La Poste pour compenser les coûts de la mission de service public de transport postal de la presse, coûts évalués par l’opérateur.
Une autre fois, nous parlerons des grands groupes financiers, industriels ou du BTP qui ont massivement investis dans les médias, pourtant majoritairement déficitaires...

SOURCE : Observatoire des gaspillages