Publié par FN81

Même trahir… C’est « Républicain » !

Le 29 mai 2005, il y a tout juste 10 ans, 55% des Français votent « NON » au projet de traité constitutionnel européen.

En grand « républicain » et contre l’avis du peuple, Nicolas Sarkozy s’assied sur ce référendum et ratifie le traité de Lisbonne en 2009.

Aujourd’hui, le constat européen est sans appel : trahison des peuples, immigration massive et imposée, austérité organisée, destruction volontaire de notre civilisation. Le rejet de la constitution européenne par une nette majorité de Français constituait bien un signe avant-coureur d’une forme de prise de conscience, d'un certain retour du bon sens de la France des terroirs.

Cette union européenne est devenue aujourd’hui : une « anti-Europe des Nations », une « anti-France », une machine à détruire notre identité. Le pouvoir de Bruxelles est illégitime du simple fait de la trahison de la parole du peuple français par Nicolas Sarkozy et ses successeurs.

Oui, le peuple Français est souverain et lui seul est en droit de choisir son avenir !

Jean-Paul PILOZ

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :