Publié par FN81

Photo Boulevard Voltaire
Photo Boulevard Voltaire

La désinformation par la canicule

"[...] Cette année on se doutait que devant les horreurs commises en Isère, en Tunisie, et la crainte qu'elles ne se multiplient partout, on n'allait pas pouvoir titrer d'un cœur léger sur le retour de la jupe en vichy ou l'association des chasseurs de papillons. Miracle, la Canicule permet de faire le pont entre les reportages les plus frivoles, et l'inquiétude que suscite la température chez les esprits cafards et prophylactiques, qui ne veulent plus de vapotage dans les jardins et qui vous somment, pendant le journal télévisé, d'aller sonner chez la mémé du coin avec une bouteille d'eau.

Blague à part, cette façon de botter sans arrêt vers la touche de la superficialité, de l'anecdotique, ne répond pas seulement à une pudeur gênée de nos médias. Elle illustre que dans une société dont l'économie dépend de plus en plus de l'optimisme, du désir de consommer, le client, le vacancier, le voyageur insouciant et dépensier, sont autant de soldats de la prospérité obligatoire. Toute morosité peut donc être considérée comme un abandon de poste devant l'ennemi. Voilà pourquoi même si les gens sont pétris d'inquiétude en ce moment, nous ne cesserons jamais d'être accablés par les sujets de diversion."

SOURCE : Le Salon Beige depuis le Figaro
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :