Publié par FN81

“ En passant pécho ”, la série de Julien Hollande qui cartonne...
“ En passant pécho ”, la série de Julien Hollande qui cartonne...

" La traque du djihadiste s'intensifie. Les ignobles attentats de Paris ce 13 novembre 2015 montrent le véritable visage caché du terrorisme : sous des apparences et des motivations religieuses bien pensantes, les terroristes islamistes n'ont pour ambition que de prendre le contre-pied de notre société occidentale, sécularisée, progressiste, et donc pervertie, et imposer leur loi et leurs idées ; ils n'ont, apparemment, aucun complexe à utiliser tous les moyens pour arriver à leurs fins.

En effet, il me semble que la drogue, n'a pas bonne presse dans le Coran. Pourtant, c'est bien avec l'argent de tout un tas de trafics : drogues, armes, êtres humains... que les réseaux terroristes sont financés ! C'est l'argent illégal qui circule en France et partout dans le monde qui finance les mafias et les réseaux terroristes qui nous font trembler ! Ce n'est pas la religion qui est dangereuse, mais son instrumentalisation.

Agir pour une cause et vendre son âme au diable pour justifier ses actes, est-ce légitime ?

Que le Coran prône une certaine violence, ça se discute, mais que la violence de certains musulmans soit portée et soutenue par les commerces illicites, c'est le comble. Si le porc ou l'alcool étaient des denrées précieuses ou illégales, nul doute que les fanatiques, même musulmans, n'auraient aucun scrupule à en faire du trafic.

Conclusion pour le bon petit français, européen, qui, le joint à la main, est révolté ou scandalisé par ces intégristes religieux : tu soutiens par ton fric ce que tu vomis dans l'abjection de ces barbares. Tu donnes à Daesch, que tu le veuilles ou non, et à ses associés, spécialement en Afrique du Nord, les moyens de leurs actions et tu creuses ainsi la tombe de la démocratie et de la liberté, en acceptant d'être un maillon (faible et inconscient) de ces réseaux qui trafiquent et qui sèment la mort et la désolation.

Il en est de même dans nos démocraties qui ne sont pas très regardantes à acheter leur pétrole sans conscience qui provient des réseaux de Daesch ainsi que des marchants d'art qui rachèteront les œuvres pillées par ces fanatiques et financeront ainsi leur œuvre de mort.

A bon entendeur. "

SOURCE : "Le presbytère d'un prêtre bien réel"
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :