AU NOM DU PEUPLE !

Protéger les Français.

Défendre la France.

Cliquez ci-dessus pour voir...

Publié par FN81

ALBI : Frédéric Cabrolier alerte sur la hausse de la dette et dénonce des dépenses inconsidérées !

Même si l’imposition directe est inférieure à la moyenne nationale des villes comparables, l’encours de la dette augmente et la capacité d’autofinancement nette qui mesure l’autonomie financière de notre collectivité et notre capacité à emprunter se réduit fortement !

Ceci conjugué à une baisse de dotation de la part de l’Etat (1,25 M€ pour 2016 pour notre ville), aurait dû pousser la majorité à mettre un frein aux dépenses d’investissement et au recours à l’emprunt. Or il n’en est rien à l’image de la Passerelle à 3,5 M€ financée à crédit, un projet porté par la Communauté d’agglomération (C2A).

Nous déplorons aussi les 2M€ versés dans le cadre de la Politique de la ville à destination des quartiers inscrits en zone de sécurité prioritaire, essentiellement Cantepau qui est devenu une zone de non-droit, alors que d’autres quartiers attendent désespérément la réfection des trottoirs et de la voirie.

En ce qui concernent les dépenses de fonctionnement, nous contestons le versement de subventions au MRAP et au GMEA (30k€) associations politisées, et nous resterons vigilants quant à l’utilisation de la subvention récurrente versée au festival Pause Guitare (70k€ pour 2016).

Enfin nous déplorons que la politique d’austérité imposée par Bruxelles et répercutée en partie par l’Etat sur les collectivités locales, conduise notre ville et la C2A à faire supporter en partie le poids sur ses agents territoriaux sans négociation préalable !

Frédéric CABROLIER

Conseiller municipal et communautaire d'ALBI

Conseiller régional de Languedoc-Roussilon-Midi-Pyrénées