Protéger les Français.

Défendre la France.

Cliquez ci-dessus pour voir...

Publié par FN81

France Jamet
France Jamet

Cinq mois seulement après le scrutin des régionales en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, le politologue-politicien Dominique Reynié pourrait bientôt voir son « élection » invalidée par le Conseil d’Etat.

Il avait déjà été question, durant la campagne, de son étrange domiciliation en Aveyron, dans une chambre chez sa mère. Aujourd’hui c’est le rapporteur public qui parle de « domiciliation fantôme » et de « contrat de convenance ». Son mandat pourrait ainsi être réduit de six ans à six mois, faisant de lui un élu plus qu’éphémère.

Les candidats du Front National avaient alerté les électeurs, dès le début de la campagne, sur le risque de donner un mandat local à une personnalité notoirement attachée au petit milieu intellectuel parisien, sans attachement ni conviction.

La droite nous a déjà habitués à ce genre de scandales (mises en examen multiples de Nicolas Sarkozy, inéligibilité d’Alain Juppé, etc…), mais cette nouvelle affaire pose plusieurs questions importantes.

Que penser de la sincérité d’une élection régionale faussée par la candidature d’un homme potentiellement inéligible ? Que penser également du remboursement d’un compte de campagne entaché d’une telle irrégularité ?

France Jamet et les élus du Groupe Front National-Rassemblement Bleu Marine s’abstiendront de tout commentaire sur le fond de l’affaire et laisseront la justice faire son travail. Cependant, la réaction de M. Reynié s’avère très surprenante. Il a en effet annoncé qu’il ne participerait plus aux séances du Conseil Régional.

Par son comportement, M. Reynié semble déjà donner raison au rapporteur public et ainsi avouer sa culpabilité.

Communiqué de presse de France JAMET
Membre du Bureau Politique du Front National
Présidente du Groupe des Elus Front National-RBM 
au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées