Publié par FN81

Liste des députés qui ont trahi les intérêts des électeurs dans notre région

Liste des députés de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées qui ont voté contre l’amendement visant à autoriser la fermeture des mosquées salafistes... 5 jours après le massacre de Nice !

Un amendement a été déposé dans le cadre du projet de loi relatif à l’état d’urgence. Il s’agissait de l’amendement n°89 visant à exiger la « fermeture immédiate, par les préfets, des mosquées salafistes dans lesquelles nos valeurs sont piétinées, dans lesquelles les lois religieuses s’imposent aux lois de la République. C’est là que la République doit prouver qu’elle est partout chez elle. Elle doit refuser ces zones, qui ne sont même plus de non-droit mais d’un autre droit, d’un droit que nous ne voulons pas (…).

5 jours après le massacre de Nice, alors même que depuis quelques semaines, dans le cadre du démantèlement du salafisme en France, le ministère de l’Intérieur français entendait faire fermer entre 100 et 160 mosquées et « centres religieux » musulmans notamment les mosquées et imams qui ne bénéficiaient pas d’autorisation officielle.

Ce 19 juillet 2016, à l’Assemblée Nationale, qu’on se le dise, …sur les 291 membres de la majorité gouvernementale, 153 députés ont voté contre la fermeture de ces mosquées.

Voici la liste des députés de notre Région qui ont voté CONTRE l’amendement visant à autoriser la fermeture des mosquées salafistes :

ARIEGE (09) :
– Frédérique MASSAT

AUDE (11) :
– Marie-Hélène FABRE

GARD (30) :
– Christophe CAVARD
– William DUMAS

HAUTE-GARONNE (31) :
– Kader ARIF
– Martine MARTINEL
– Patrick LEMASLE
– Monique IBORRA
– Christophe BORGEL

GERS (32) :
– Gisèle BIEMOURET

LOT (46) :
– Jean LAUNAY

HERAULT (34) :
– Christian ASSAF
– Sébastien DENAJA
– Fanny DOMBRE-COSTE
– Anne-Yvonne LE DAIN
– Kléber MESQUIDA
– Frédéric ROIG
– Patrick VIGNAL
(et Jean-Louis ROUMEGAS)

PYRENEES ORIENTALES (66) :
– Jacques CRESTA

TARN (81) :
– Linda GOURJADE
– Jacques VALAX

TARN ET GARONNE (82) :
– Valérie RABAULT

Six jours après ce refus honteux et lâche, deux islamistes égorgèrent le prêtre Jacques Hamel, au sein même de l’église Saint-Etienne-du-Rouvray alors qu’il officiait la messe...
SOURCE : Notre région fait front !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :