Protéger les Français.

Défendre la France.

Cliquez ci-dessus pour voir...

Publié par FN81

Dans le contexte du démantèlement de la jungle de Calais, le ministère de l’Intérieur prépare un schéma visant à disséminer près de 12.000 migrants dans toutes les régions de France. Déjà, des villages ont été sélectionnés par les préfectures sans aucune concertation préalable avec les populations et les élus locaux concernés.

Cette politique de dissémination, voulue par Bruxelles, est très majoritairement rejetée par nos concitoyens. De plus, le caractère autoritaire et unilatéral des décisions préfectorales suscite une véritable colère parmi la population à qui on demande d’obtempérer sans demander leur avis.

L’accueil de migrants génère un coût financier pour les communes. Il est donc impensable de demander aux contribuables déjà durement éprouvés par la crise économique et sociale, de contribuer financièrement à l’accueil de migrants sur leur commune. Enfin, l’immigration massive nourrit les revendications communautaristes porteuses de conflits.

Voilà pourquoi, les élus municipaux Front National ont présenté un vœu à l'occasion d'un conseil municipal demandant aux élus de toutes opinions :

  1. de s’opposer au plan d’accueil des migrants consécutif au démantèlement de la jungle de Calais ;
  2. de ne verser aucune subvention aux associations dont l’objet social est de promouvoir l’immigration massive et/ou l’accueil de migrants en situation irrégulière ;
  3. de s’opposer par tous les moyens légaux à l’installation de centres d’accueil pour demandeurs d’asile et d’obtenir l’évacuation des camps sauvages de migrants de la commune.

« Charité bien ordonnée commence par soi-même ».

Jean-Paul PILOZ
Secrétaire départemental du FN81
Conseiller municipal et communautaire de Castres
Conseiller régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées