Publié par FN81

L’assemblée générale des actionnaires de l’aéroport vient de décider de se verser 15 millions d’euros de dividendes, dont la moitié aux nouveaux actionnaires chinois.

Le Front National s’oppose fermement, depuis toujours, à la vente des infrastructures stratégiques à des actionnaires étrangers.

C’est pourquoi, il y a deux ans, nous nous étions opposés au processus de privatisation de l’aéroport Toulouse-Blagnac. Rétrospectivement, nous avions encore une fois raison.

En effet, l’assemblée générale des actionnaires de l’aéroport vient de décider de se verser 15 millions d’euros de dividendes, dont la moitié aux nouveaux actionnaires chinois.

S’ils affirment que cette distribution n’aura « aucun impact sur la capacité d’investissement de l’aéroport », tout le monde sait que c’est faux.

Ce sont bien 15 millions d’euros qui manqueront à l’aéroport pour financer ses futurs projets. Grâce au complice silence de l’Etat, avec seulement 49,9% des parts, le consortium chinois est parvenu à ces fins en s’attaquant ainsi aux actifs de l’aéroport.

Les Conseillers régionaux FN RBM dénoncent ce pillage des réserves de l’aéroport par le groupe d’actionnaires chinois. Pour défendre l’intérêt général, il est urgent et impératif que les actionnaires institutionnels, à commencer par l’Etat, récupèrent seuls, au plus vite, la gestion de l’aéroport de Toulouse-Blagnac.

Communiqué de presse de France Jamet,
Membre du Bureau Politique du Front National
Présidente du Groupe des Elus Front National-RBM
au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées