Protéger les Français.

Défendre la France.

Cliquez ci-dessus pour voir...

Publié par FN81

Le 28 septembre dernier, nous avons pris connaissance  de « l'Analyse des Besoins Sociaux » de Gaillac. (A noter que le revenu médian des ménages gaillacois est inférieur à celui du Tarn, lui-même en dessous de la moyenne nationale.)

Si ce rapport confirme que notre commune passe rapidement d’une petite ville à taille humaine à une « ville centre », il détaille surtout la misère sociale présente chez nous : « ménages monoparentaux » ; « population relativement peu qualifiée » ; « poids important des chômeurs » ; « un ménage sur huit a besoin d’aides pour vivre » ; « 58 demandes de logements urgentes en 2014 contre 5 en 2008 ».

Autres points noirs relevés et non des moindres : « tendance à la précarisation d’une part des aînés » ; « médecine de ville et soins infirmiers à domicile en diminution » ; « dégradation du climat scolaire » ; « montée des incivilités » ; augmentation des situations d’échec, de décrochage, de marginalisation, de consommation et trafic de stupéfiants ; « repli communautaire pouvant conduire au renoncement de la scolarité des filles ».

Heureusement, des associations portent secours à cette masse croissante de personnes dans la misère, auxquelles on ne saurait trop conseiller de solliciter les deniers de certains élus déçus que Gaillac n’accueille pas de nouveaux migrants.

Quelques éléments à rappeler et à mettre en perspective : la politique de l’asile souffre de graves dérives, notamment liées au maintien des déboutés qui coûtent 1,2 milliard par an et engorgent les hébergements d’urgence de droit commun. Le rapport ASILE de la Cour des Comptes annonce un coût de 2 milliards pour 66.000 demandeurs d’asile.

Cette année, les communes ont l’obligation de loger 24.000 migrants issus des quotas européens qui ne viennent pas tous de « la jungle de Calais ». Rappelons qu'il y a 3,5 millions de mal logés, 144.000 SDF (chiffres de 2012) et que plus de 3.000 sans-abris meurent chaque année, chez nous en France…

Marie-Christine Boutonnet
Rassemblement Bleu Marine pour Gaillac