Publié par FN81

Le crépuscule des socialistes carmausins : «Tout pour moi, rien pour le voisin !»