Protéger les Français.

Défendre la France.

Cliquez ci-dessus pour voir...

Publié par FN81

La majorité régionale, comme la presse Baylet, avait avancé le nombre de 1 400 travailleurs détachés pour toute la Région Occitanie en 2016. Ce nombre sorti de nulle part, volontairement sous-estimé, vient d’être contredit par le préfet de l’Hérault. Rien que pour ce département, ce sont au moins 4 312 travailleurs détachés qui étaient employés en 2016, la moitié dans le BTP.

En extrapolant les chiffres nationaux (400 000 travailleurs détachés en France) et locaux (4 312 dans l’Hérault), on peut légitimement supposer que le nombre de travailleurs détachés en Occitanie, se situe dans une fourchette allant de 22 000 à 34 000. Soit vingt fois plus qu’annoncé ! Et ce nombre augmente de manière exponentielle à cause des lois Macron et El Khomry soutenues par Delga (+25% pour la seule année 2015).

En instaurant le dumping social sur tout le territoire national, les travailleurs détachés sont devenus une « véritable arme » de l’utra-libéralisme qui pénalisent très fortement les TPE-PME locales comme le dénonçaient déjà les élus du Groupe FN RBM le 31 mai 2016.

Delga et sa majorité de gauche, accompagnées encore une fois des élus « Les Républicains » ont instauré ce système létal pour l’emploi et la croissance en Occitanie. En Assemblée plénière, ils refusent, main dans la main, de voter les amendements que seuls les élus du Groupe FN-RBM proposent pour favoriser l’accès aux TPE-PME locales à la commande publique et pour lutter contre l’utilisation de travailleurs détachés.

Le gros mensonge de Carole Delga et de la presse Baylet a été révélé au grand jour : ils ont fait le choix de défendre les travailleurs étrangers. Mais que soient rassurés les travailleurs français, les chômeurs français, les petits patrons français, les indépendants et artisans français, Marine Le Pen sera bientôt à l’Elysée pour instaurer la priorité nationale !

Communiqué de presse de France Jamet
Présidente du groupe FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie
Membre du Bureau Politique du Front National