Protéger les Français.

Défendre la France.

Cliquez ci-dessus pour voir...

Publié par FN81

Nous avons des excuses, nous avons été trahis. Trahis par de beaux discours et de belles paroles… Trahis par une élite corrompue. Oui, nous sommes responsables de leur avoir fait confiance… Mais pas coupables !

Aujourd’hui, comme les habitants d’Aillot-Bisséous, nous sommes en colère. Excédés par une violence toujours plus marquée envers les pompiers et les forces de l’ordre. Exaspérés par l’impuissance de l’Etat à protéger nos concitoyens contre cette vague de cambriolages et de voitures brulées.

Pour les Castrais comme pour tous les Français, la sécurité est la première des libertés. Et il faudra bien qu’un jour on en finisse avec ces petits caïds de quartiers, ces voyous, ces coupe-jarrets qui faute de sanctions se sentent confortés dans leur violence, voire même, protégés au détriment des braves gens.

Reste à savoir combien de temps la population acceptera de subir les pressions de milices ayant pris le contrôle du territoire en imposant la loi du silence « ne rien dire, ne rien voir et raser les murs » ?

Pourtant, si nous le voulions tous, le problème serait vite réglé : tolérance zéro et respect des Institutions. De vraies sanctions à la hauteur des délits. Mais pour cela, il est urgent de redonner un contenu aux valeurs jugées aujourd’hui dépassées, comme l’appartenance à une nation, à un peuple ou à une culture.

N’en déplaise à tous ces mondialistes pour qui la notion de patrie est dépassée et préférant toujours plus d’assouvissement à l’Europe : « Nous n’avons pas encore fini d’être Français » (Victor Hugo).

Les élus Front National « Castres Bleu Marine »

Jean-Paul PILOZ - Patrick SAÏS