Publié par FN81

Dans la nuit du 11 avril dernier, le camp de la Grande-Synthe a été détruit par un incendie suite à de nouvelles violences entre immigrés clandestins.

Il rassemblait plus de 1 700 personnes et présentait une activité criminelle endémique. Comme l’exige l’Union Européenne, ces milliers de clandestins seront, à n’en pas douter, relogés partout en France, comme à l’automne dernier avec le Plan Cazeneuve et cela malgré l’hostilité de la population.

La Région Occitanie, dirigée par une coalition LR-PS-PRG-EELV-FDG, se félicite d’accueillir un nombre toujours plus important de clandestins. Le 24 mars dernier, Carole Delga, avec la complicité passive des « Républicains », a d’ailleurs augmenté le financement des réseaux d’associations immigrationnistes et communautaristes qui vivent de la misère humaine, avec l’argent du contribuable.

Les étudiants, les familles, les chômeurs, les sans-abris de notre région peuvent légitimement craindre de nouvelles arrivées massives de clandestins en provenance des camps du nord de la France. Bien évidemment, ils seront logés dans des HLM, dans des résidences étudiantes, dans des foyers pour sans-abris, puisqu’il manque déjà plus de 1 000 places d’hébergement dans les centres d’accueil et d’hébergement.

Vos élus du groupe FN-RBM s’opposent fermement à cette folle politique d’immigration imposée par le système qui a notamment pour conséquences une augmentation de l’insécurité, comme à Montpellier, et une raréfaction des logements pour les Français les plus humbles. Marine Le Pen et les élus patriotes entendent mettre un terme à l’immigration massive et clandestine comme à la préférence étrangère qui en découle. A l’instar de la loi du 10 août 1932, les Français doivent redevenir prioritaires en matière d’emploi, de logement et d’aides sociales.

Marine Le Pen est la seule à les défendre !

Communiqué de presse de France Jamet
Présidente du groupe des élus FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie