Publié par FN81

Nous le voyons tous, le climat économique et social se dégrade et devient pesant, une simple étincelle pourrait mettre le feu aux poudres et déclencher de graves troubles. Dans notre pays, pas une semaine se passe sans attentats islamistes, émeutes ethniques, violences gratuites ou licenciements de masse…

 

A ce rythme l’avenir nous fait craindre le pire. Un système incapable de protéger ses concitoyens, instrumentalisant et surfant sur les peurs, qui a évidemment depuis longtemps perdu toute la confiance du peuple. Il en est de même pour leurs amis « les médias » tenus par une poignée d’hommes d’affaires très proches du pouvoir politique.

 

L’appauvrissement lent et progressif de la population et les directives européennes impactent lourdement nos communes. Le constat est clair et visible par tous. Les commerces de proximité se meurent lentement. Des rues autrefois très commerçantes sont aujourd’hui désertes et cette longue agonie se poursuit.

 

Pourtant, même si la situation semble dramatique rien n’est définitivement écrit. Nos villes possèdent de nombreux atouts. Il n’est pas trop tard pour faire le choix de la priorité nationale afin de redynamiser les économies locales.

 

Pas besoin d’être devin pour prédire de grands bouleversements si des choix courageux ne sont pas faits rapidement.

 

Jean-Paul PILOZ
Conseiller municipal et communautaire de Castres
Conseiller régional d'Occitanie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :