Publié par FN81

Dimanche prochain vous aurez à choisir entre un homme et une femme qui seront, soit un simple gouverneur d’une filiale de la banque centrale européenne, soit une vraie présidente de la République française.

Vous aurez également à choisir entre deux modèles de société : soit un conglomérat de provinces livrées à la mondialisation sauvage, où les individus ne sont que des consommateurs ou des producteurs ; soit des citoyens d’un pays qui s’appelle la France, une nation qui a pour principal objectif de regrouper et protéger les siens d’abord, parfaitement résumé par la célèbre phrase de Jaurès « A celui qui n’a plus rien, la patrie est son seul bien ».

Emmanuel Macron, héritier caché de Hollande, est clairement le candidat de la finance internationale et des oligarchies, allant du Medef à la CGT en passant par un showbiz subventionné par vos impôts. Mais aussi par les responsables de la situation économique, sociale et sécuritaire désastreuse qui ont, d’un seul élan, appelé à voter pour lui, de Fillon à Hamon en passant par Cohn-Bendit (à l’exception notable de Jean-Luc Mélenchon).

Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan, au contraire, incarnent les valeurs éternelles de la France et de sa devise « Liberté, Egalité, Fraternité ». Ils se battent pour défendre l’identité et les traditions françaises. Ils prônent le retour à un patriotisme économique intelligent qui a fait de la France ce qu’elle était avant que les lobbies ne transforment l’Europe des nations (souhaitée par le Général de Gaulle) en une Europe des multinationales.

Dimanche prochain, soit vous décidez de remettre votre destin entre les mains de commissaires européens anonymes, soit vous décidez de rester libres dans une nation libre, en votant Marine Le Pen.

Le Front National du Tarn