Publié par FN81

Le résultat de l'élection présidentielle a été très riche en enseignements. La qualification de notre représentante au deuxième tour est une véritable victoire avec en sus un effondrement des partis traditionnels qu’ils soient de droite ou de gauche.

A Carmaux le candidat socialiste a subi une défaite sans précédent. Siphonnés par la campagne de Mélenchon, les électeurs socialistes se sont dispersés. Comment pouvait-il en être autrement après le calamiteux quinquennat que nous venons de vivre ? Un bis repetita est à prévoir avec le nouveau président.

Les législatives à venir laissent envisager un retour au « régime des partis » qui ne sera pas sans conséquence pour notre avenir. L’obédience qu’il prône à l’Europe ne peut que nous amener dans une impasse. Pour mettre en place cette Europe qui nous saigne, les pères fondateurs ont du pactiser avec la grande finance. Le deal en retour est à la hauteur du pacte passé, les classes petites et moyennes paient et paieront encore.

Un Finlandais n’est pas un Espagnol, un Croate n’est pas un Français, c’est ainsi. Nous ne sommes pas les États-Unis d’Amérique où des hommes de même volonté (pionniers) ont créé une grande nation. Mais qu’importe, écoutons les médias, les politiques du système et les bobos parisiens qui ont tous intérêt (financier) à cette machination.

Cette élection a montré au moins une chose, une grande partie du peuple de France est entrée en résistance.

Christian LEGRIS
Conseiller municipal et communautaire de Carmaux
Suppléant de Doriane ALBARAO
candidate FN-RBM dans la 2ème circonscription du Tarn