Protéger les Français.

Défendre la France.

Cliquez ci-dessus pour voir...

Publié par FN81

La période estivale s’avère compliquée pour les producteurs d’Occitanie : les filières fruitières, viticoles, avicoles, bovines, subissent une baisse préoccupante des prix du marché. Par exemple, le prix de l’abricot plonge d’un tiers, celui de la cerise diminue de 20%. Ces bas prix ne permettent pas aux agriculteurs de couvrir le coût de leur production.

Nos producteurs régionaux font face à une concurrence intra-européenne déloyale, notamment de la part d’Espagnols dont les denrées agricoles inondent notre région à des prix défiant toute concurrence. La libéralisation à outrance du marché européen  renforce la spéculation à l’origine de la volatilité des prix : nos agriculteurs se retrouvent assujettis aux intérêts de la grande distribution et des industriels.

Ce dumping alimentaire se fait également au détriment des consommateurs qui ne voient pas cette baisse répercutée sur leur facture et qui achètent des produits étrangers dont la qualité et la traçabilité ne sont pas comparables aux produits français.

La moitié des agriculteurs français touche moins de 360 euros par mois et le nombre de faillites d’exploitations croît constamment.

Contrairement aux euro-gagas d’En Marche et aux Républicains, le Front National souhaite engager un bras de fer avec l’Union européenne pour garantir la pérennité des exploitations familiales et assurer aux agriculteurs des prix rémunérateurs : interdire l’importation de produits étrangers ne respectant pas les normes imposées aux producteurs français, réformer l’étiquetage pour assurer une véritable traçabilité, réguler les volumes produits, faciliter l’organisation des filières agricoles pour renforcer leur pouvoir de négociation face à la grande distribution.

Communiqué de presse de France Jamet
Présidente du groupe des élus FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie